Créer mon blog M'identifier

A toi

Le 17 février 2017, 18:54 dans Lifestyle 0

A toi qui depuis 10 ans me donne chaque jour la chance de vivre l’un des plus beaux rôles de ma vie mais aussi l’un des plus difficiles : être maman

 

A toi qui a cette place si particulière dans mon cœur : celui du 1er enfant.

A toi qui m’as fait revoir mes priorités.

A toi qui as enrichi ma vie.

A toi qui m’as fait tant pleurer, tant douter durant les 1er mois de ta vie 

A toi qui m’a donné confiance en moi.

A toi que je vois chaque jour s’éloigner de moi pour te construire ta propre identité.

A toi qui me ressemble tant même si tu refuses à l’admettre.

A toi qui peut être si douce et l’instant d’après se transformer en une véritable tornade.

A toi qui pique des colères monumentales, sans raison.

A toi qui manque parfois de confiance, qui doute pour rien.

A toi qui parle constamment.

A toi qui chante à tue-tête dans ta chambre.

A toi qui voyage dorénavant côté passager.

A toi qui a encore parfois besoin de câlins mais seulement quand tu le décides.

A toi qui adores l’équitation.

A toi qui n’est absolument pas du matin.

A toi qui est capable de me rendre chèvre en moins de 5 mns.

A toi qui passe des heures dans ta chambre, à bricoler, inventer et jouer.

A toi qui me permet d’évoluer chaque jour en tant que mère.

A toi qui chausse du 36 et n’attend qu’une chose : atteindre le 37 et m’emprunter mes chaussures.

A toi qui m’arrives déjà aux épaules.

A toi dont les produits de beauté envahissent ma salle de bain.

A toi qui adore faire de shopping.

A toi qui jure que jamais elle ne fera comme moi quand elle sera maman.

 

A toi qui fait ressortir mon côté louve.

A toi qui m'a fait découvrir les joies des salles d'attente.

A toi qui me fait découvrir maintenant les joies de l’adolescence.

A toi avec qui je sais que ces 10 prochaines seront riches, intenses et parfois tumultueuses.

A toi avec qui je sens que ma patience sera mise à rude épreuve.

A toi que j'aime plus que tout au monde.

A toi qui me rend si fière d'être ta maman.

A toi qui a aujourd’hui 10 ans et qui n’est plus tout à fait une enfant et pas encore une adolescence.

Joyeux anniversaire Mistinguette !!!!

 

 

 

 

 

Au revoir Janvier

Le 1 février 2017, 15:42 dans Lifestyle 0

Janvier s’en est allé et j’espère qu’il n’a pas oublié de prendre le froid dans ses valises. Bizarrement ce mois ne m’a pas paru aussi terne et maussade que peut laisser supposer janvier. Quand j’y repense, je vois des journées, certes froides, glaciales mais ensoleillées, lumineuses, nous offrant de magnifique paysage givré, des levers et couchers de soleil époustouflant. Il y a bien eu des journées grises, venteuses, polluées mais elles ne me font pas l’effet d’avoir été si nombreuses.

En ce  1er mois 2017, je pensais que le rythme intensif de l’année passée se serait quelque peu ralenti. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Certaines choses se sont même rajoutées à notre planning. Mais cela me permet d’apprécier encore plus tous les moments calmes qui s’offrent à moi.

En janvier, il y a eu :

  •  Un Nouvel An mémorable (surtout pour ma tête et mon estomac)
  •   L’application dès le 2 janvier de notre nouvelle résolution familiale : faire plus de balade voire de randonnées. Me croirez-vous si cette résolution a reçu un accueil aussi polaire que les températures extérieures de la part des zouzous ?
  •   L’anniversaire d’un Ptit Coquin de 5 ans et d’une Coccinelle d’1 an
  • L’anniversaire de ma copine Broco girl
  •   Des Noëls avec parrain / marraine et filleuls (mais ça y est nous avons définitivement clôturé Noël 2015 le…22janvier) 
  •  Une nuit à 3 sur un BZ à essayer tant bien que mal à ne pas tomber, à rassurer 2 zouzous effrayés par la tempête qui faisait rage dehors
  •  Quelques sorties running
  •  Une sortie vélo à deux un dimanche matin par -8 °
  •   Un traitement contre l’acné inattendu
  •   Un passage en urgence pour Mistinguette
  •  Une visite du médecin à 20h30 à domicile toujours pour Mistinguette
  •   Une initiation à l’escalade pour Ptit Loulou
  •   Mon retour chez l’orthophoniste, une fois encore pour Mistinguette
  • La reprise des goûter du mercredi
  •   Des levers de soleil époustouflants
  •    La nature givrée plusieurs jours de suite
  •  Un déplacement de 2 jours à Lille pour la convention commerciale annuelle de mon boulot
  •   Le début des travaux de rénovation de notre salon – salle à manger suite à un dégât des eaux et le choix de nouvelles couleurs
  •   Une convention commerciale sur le thème Far West où tout le monde se retrouve pour la soirée habillé en cowboy affublé d’un chapeau remis par la direction pour cette occasion
  •   Une chambre d’hôtel au décor psychédélique

2 janvier malgré la neige on sort se balader en famille

 

Initiation à l'escalade

J'ai l'impression d'avoir fait un saut dans le temps : me voici de retour chez l'orthophoniste

Reprise des goûters du mercredi

Quand les produits de Mistinguette envahissent doucement ma salle de bain

Début de l'adoslence, mois compliqué pour Mistinguette

Malgré un froid polaire, les levers de soleil sont magnifiques

Il n'y a pas que les zouzous qui apprécient mes gâteaux

Hi ha!!!

 

 

 

·          

 

 

 

 

 

 

 

 

Adolescence te voilà!!!!

Le 23 janvier 2017, 18:59 dans Lifestyle 0

Dans 3 semaines, Mistinguette aura 10 ans et moi je prendrais une grande claque dans la figure, mais c’est un autre débat. Seulement voilà, ces 10 ans n’arrivent pas seuls. L’adolescence se profile à l’horizon, elle fait son entrée lentement mais sûrement. Bien que pour Mistinguette elle se soit bien installée, ait carrément pris ses aises. 

 

J’en ai eu la certitude, la confirmation pour un mercredi après-midi où suite à un rendez-vous chez la dermatologue, nous voici ressorties avec un traitement contre l’acné (alors qu’à la base, nous venions pour tout autre chose). Ce fut un choc. Un tsunami d’émotions, de craintes, de questions me submergeait.

Mais l’acné n’est pas le seul côté sympa de la chose. Il y a aussi les sautes d’humeur, les crises qui s’accompagnent de claquement de portes, les « de toute façon vous ne m’aimez pas, vous voulez jamais que je fasse ceci ou que j’ai cela », les haussements d’épaules, les regards assassins. Bref la jolie petite blondinette peut vite se transformer en véritable Chucky. Comme ça, sans aucune raison valable, du moins pour nous ses parents, parce que pour elle ce n’est pas le cas.

Sans oublier ses goûts vestimentaires de plus en plus prononcés, ses goûts musicaux bien arrêtés, les câlins se font plus rares (mais en deviennent que plus précieux), le fait qu’elle puisse s’installer côté passager (elle n’a pas encore essayé de nous reléguer à l’arrière avec son père c’est étonnant), qu’elle ne veuille plus aller au périscolaire après 16h et souhaite rentrer à la maison directement après l’école, qu’elle s’observe quotidiennement dans la glace à l’affût des 1ers changements corporels, que ses produits de beauté envahissent la salle de bain, que l’accès à cette dernière nous est formellement interdite d’accès lorsque Mlle y est. Mais surtout nous avons eu notre fameuse discussion mère-fille où je me suis m’entendue dire « c’est bon maman je sais, mes cousines m’ont déjà expliqué » ah ben ok excuse-moi alors mais explique moi quand même ce que tu sais.

 

Sauf que je ne suis pas prête à gérer tout ça. Je pensais avoir encore un peu de temps avant de vivre cette période si « charmante », si « agréable ».  Faut croire que non !!!! Je commence à avoir un léger aperçu de ce que j’ai dû faire vivre à mes parents et ça a dû être l’enfer certains jours. Parce que je dois bien l’avouer, ma fille a exactement le même caractère, les mêmes comportements que moi ado. Certains soirs, j’ai l’impression d’avoir fait un bond dans le passé tellement je ne me reconnais en elle.

Mais cela me permet de mieux la comprendre et de savoir comment réagir (et surtout ce je ne dois absolument pas faire). J’essaye au maximum de rester attentive à ses besoins, d’être à l’écoute de ses doléances, d’échanger avec elle, de ne pas lui en tenir rigueur.  Elle sait que je suis là en cas de besoin, que je ne la juge pas ni ne me moque d’elle. Ma plus grande crainte dans les années à venir et qu’elle se détourne de moi, que le dialogue puisse être rompu.

Je sens que ces 10 prochaines années ne vont pas être de tout repos non plus.

 

 

 

 

Voir la suite ≫