Vendredi dernier, pendant que MrY et Ptit Loulou assistaient, entre mecs, à un match de foot, Mistinguette et moi avons décidé de faire, de notre côté, une soirée mère/fille. Au programme : ciné, resto et papotages. Nous avions décidé d'aller voir Les malheurs de Sophie (Mistinguette ayant lu le livre récemment) mais le film n'était programmé que l'après-midi (et oui je devais être l'une des rares personnes à ne pas faire le pont ce vendredi). Finalement, nous avons opté pour le Livre de la Jungle (même si Mistinguette aurait préféré aller voir Tini ou la nouvelle vie de Violetta... mais là c'était carrément au-dessus de mes forces).

Comme vous, j'ai vu et revu les différentes versions en films ou dessins animés de cette histoire. Mais finalement, j'ai adoré cette version-là. Elle ne diffère en rien à la version du roman de Rudyard Kipling. On retrouve tous les personnages emblématiques : Mowgli, Baloo, Bagheera, Kaa, Shere Khan, le roi Louie. L'acteur qui interprète Mowgli est bluffant aussi bien dans son jeu que dans les cascades. 

Les scènes mythiques telles que Kaa qui hypnotise Mowgli, Baalo & Mowgli interprétant "il en faut peu pour être heureux", le roi Louie qui kidnappe Mowgli afin de percer le secret de la fleur rouge étaient également présentes. Mais la scène finale où l’on assiste au combat entre Mowgli et Shere Khan au milieu de la jungle en feu en pleine nuit fut l’apothéose de ce film. Je n’ai pu m’empêcher de « prier » pour que Mowgli gagne et ce même si je connaissais déjà la fin.

C’est un beau film, avec des moments sombres, tristes, du stress  mais également de la bonne humeur, de l’humour et surtout une belle leçon d’humilité. Mistinguette et moi n’avons pas regretté d’y être allées. Nous avons passé un agréable moment toutes les deux que nous avons clôturées par un restaurant. Alors en ce long week end et au vu du temps annoncé, je vous le conseille vivement.