Courte semaine que celle qui vient de se passer. Bien qu’elle fut écourtée par le long week-end pascal (et oui j’ai la chance d’habiter en Moselle et de bénéficier du vendredi saint férié) elle fut néanmoins éprouvante émotionnellement. J’ai eu énormément de mal à gérer ce qui se passe au boulot. Mon sourire, ma bonne humeur s’en sont allés pour laisser la place à de l’amertume, de la tristesse.

 

Heureusement, le week-end est arrivé et pendant 4 jours je me suis retrouvée avec un petit bout de ma famille que je n’avais pas vu depuis longtemps. Ce fut une pause bienvenue et salutaire

  • Quoi de mieux qu’un café accompagné d’un Schoko Bons et d’une barre de chocolat au lait Lindt pour absorber, digérer la réunion hebdomadaire du lundi
  •   Profiter de quelques instants de liberté seule entre 2 allers retours mercredi pour me balader et découvrir, au détour d’un chemin un endroit, juste magique
  •  Se retrouver à 17 dans un gîte et partager des moments famille unique
  • Appendre les règles des échecs par un professeur unique : Ptitloulou
  •  Découvrir un nouveau parcours de running
  • Se promener le long des anciennes écluses
  • Cueillir les 1ers coucous de la saison
  • Faire une chasse à l’œuf et constater que cette année encore le lièvre de Pâques s’est lâché sur la quantité de chocolats apportés
  •   Visiter une cristallerie et faire découvrir aux enfants le difficile mais néanmoins captivant métier de souffleur de verre
  • Voir Ptitloulou complètement subjugué par le souffleur de verre alors que 5 mns avant d’entrer il râlait

 

 

Je ne sens un peu mieux, pendant quelques jours j’ai mis de côté ma morosité, mon amertume et me suis lentement laissée gagnée par la bonne humeur ambiante. La semaine prochaine risque d’être formidable vu que j’ai la chance de partir 4 jours à Naples et le must j'y vais toute seule...