Il y a 1 an tu as pointé le bout de nez par un beau dimanche ensoleillé. Seulement c’était beaucoup, beaucoup trop tôt. Petit être fragile, ta venue au monde pris toute ta famille de court.

 Lorsque ton papa me l’a annoncé par téléphone, j’ai cru qu’il blaguait. Il m’a promis, juré que j’étais à nouveau tata d’une petite libellule. Même lui avait du mal à réaliser je pense. Passé l’effet de surprise, la joie de ta naissance a vite fait place à l’inquiétude et à tout un tas de question : que s’est-il passé ? Comment vous alliez toi et ta maman ? Quand pourrais-je venir faire ta connaissance ?

Seulement voilà, tout n’allait pas se passer exactement comme une naissance normale. Tu allais devoir rester en couveuse jusque minimum la date du terme prévue, soit début avril. Et impossible de venir te voir tant que tu serais là-bas, seuls tes parents étaient autorisés. A défaut de pouvoir te rencontrer, j’ai reçu des photos. La 1ère que j’ai reçue ne m’a vraiment pas rassurée : tu semblais si minuscule dans cette couveuse, si fragile avec tous ces fils qui te reliaient à des machines. J’ai eu peur, pour toi, pour tes parents, pour nous.

Durant ces mois en couveuse, il y a eu des jours avec et des jours sans. Mais tu n’as jamais abandonné. Tu as continué à te battre. Chaque jour de passé était en soi une victoire. Tu étais très entourée par ta maman et ton papa. Et l'annonce tant attendue est enfin arrivée. Le le 8 avril tu as quitté l'hôpital. Tu allais enfin faire la connaissance de ton grand frère et du reste de ta famille. Nous nous sommes à l'occasion de l'anniversaire de Ptit loulou. Ce même jour j'ai eu l'immense bonheur d'apprendre que j'allais être ta marraine. Tes parents ne pouvaient pas me faire de plus beau cadeau. 

Aujourd’hui tu souffles ta 1ère bougie. Le combat que tu as dû mener dès les 1ers instants de ta vie semble loin. Tu croques la vie à pleine dent, tu es souriante, charmante et charmeuse, tu as un caractère bien trempé, tu vas à ton propre rythme, tu gazouilles, ta 1ère dent est sortie, tes joues rebondies sont une invitation aux bisous, tu adores être portée, câlinée, tu observes le monde et les gens qui t’entourent avec tes grand yeux bleus. Tu as une joie de vivre débordante, tellement débordante que tu ne juges pas utile de dormir plus de 20 mns dans une journée.

 

Alors en ce jour si particulier, je voulais une fois encore te souhaiter un joyeux anniversaire ma jolie cocinelle.