Le dicton "mieux vaut en rire que pleurer" n'a jamais été aussi approprié qu'en ce moment. Tel un mantra, je me le répète quotidiennement ces jours-ci. Aussi bien dans ma vie perso que (enfin surtout) dans ma vie pro.

Pourquoi???

Parce qu'il y a des situations, des remarques qui, mises bout à bout, me donnent l'envie d'en rire tellement elles sont absurbes, incompréhensibles.

Parce que, malheureusement, elles sont devenues rapidement quotidiennes, récurrentes et que si je devais à chaque m'énerver, râler voire me justifier, je perdrait trop de temps, d'énergie.

Parce qu'elles n'en valent pas la peine, que ce serait accorder trop d'importance à quelque chose, qui au final, nel'est pas. Du moins pour moi. Chacun ses priorités après tout.

Alors je préfère en rire. Cela permet de dédramatiser, de relativiser, de se concentrer sur ce qui est vraiment important et surtout de se rendre compte de l'absurdité de la chose. 

Bon, ce n'est pas toujours si facile d'en rire. Mon impulsivité a tendance à vouloir réagir au quart de tour. Je sais que c'est ce qui est attendu. Il faut bien le reconnaître, je ne suis pas connue pour ma patience ni pour ma langue dans ma poche. Je suis plutôt du genre râleuse, chiante, qui a toujours quelque chose à dire et à vouloir avoir le dernier mot. Mais il semblerait que j'ai enfin retenu la leçon.

Alors je ne dis rien, je souris et je laisse passer l'orage. Et une fois que la pression est retombée, je contre attaque, preuve à l'appui quand c'est nécessaire. Mais calmement, sereinement, ce qui a tendance à décontenancer mon entourage, à surprendre, à étonner. Et j'adore ça.

Moi maléfique...Peut-être!!!