Depuis quelques temps, je suis confrontée à une envie d’autonomie, de liberté, de la part de Mistinguette. Cette petite fille, qui, il n’y a pas si longtemps encore, venait se lover dans mes bras, revendique son droit à plus d’indépendance et me renvoie dans mes 22m quand je cherche à lui voler un baiser ou un câlin… Mais où est donc passé mon bébé ???

 

Il a tout simplement cédé sa place à une petite fille de 9 ans, autonome sur bien des plans, qui peut passer du stade de charmante princesse à Chucky en quelques nano secondes, qui souhaite grandir plus vite que nécessaire mais qui parfois à encore besoin de mes « bisous magiques » et a du mal à se l’avouer.

Elle revendique le droit à son intimité au moment de sa douche (l’accès à la salle de bain est fortement déconseillé lorsqu’elle s’y trouve sous peine de hurlements stridents), le droit de choisir elle-même ses tenues (je tiens à remercier l’hérédité sur ce coup-là !!!! Mais pourquoi a-t-elle pris du côté de son père !!!!), de se retrouver de temps en temps seule à la maison (où comment se faire gentiment virer de son propre toit par une gamine de 9 ans « tu n’as pas des courses à faire maman ? »), d’aller se promener dans le village, de ne plus vouloir être inscrite au TAP (ou NAP je ne sais plus) et de rentrer à 15h30 à la maison seule, d’aller à l’école seule le matin (trop la honte d’arriver en voiture avec son père ou sa mère).

Alors, au prix d’effort surhumain de ma part (quoi moi une maman louve ???), je la laisse seule à la maison le temps de la séance d’orthophoniste de son frère (- de 40 mns d’absence et je suis à 2kms de la maison), rentrer de temps en temps directement à la maison à 16h30 pendant que je suis au parc avec son frère, aller faire du vélo dans le village (après avoir défini un périmètre à ne pas dépasser et un horaire de retour). J’ai également arrêté de me battre concernant ses choix vestimentaire et laisse parler « sa créativité » (même si parfois ça pique les yeux).

 Je veux qu’elle sache que j’ai confiance en elle, que même si j’ai du mal à la voir « grande » j’ai conscience qu’elle grandit, qu’il est important qu’elle se construise des souvenirs propres à elle seule. Je comprends son envie d’autonomie, d’indépendance même si parfois je dois lui dire non et lui rappeler qu’elle n’a que 9 ans. Son envie de liberté va s’accentuer au fil des années, je n’en ai que les prémices. 

 Mais où sont passées ces 9 dernièes années?